• Tour de l'Avenir - Avant course


    Carnet de route de Thomas - Avant Course : par Nicolas Gachet - Cyclismag

    « Depuis un mois, je sens que la forme revient. Je suis en progression
    constante. Au Tour du Limousin, ma dernière course avant ce Tour de
    l'Avenir, j'étais bien. Je me suis depuis entraîné en conséquence. J'espère
    que ça ira pour le mieux à partir de jeudi.

    Retrouver mon meilleur niveau

    J'ai appris ma sélection au lendemain du Tour du Limousin que j'ai disputé
    avec l'équipe de France, donc peu de temps avant. On m'avait laissé
    entrevoir que je pouvais le faire mais je n'y croyais plus trop du fait que
    je marchais moins bien. J'ai manqué de fraîcheur après le Tour des Régions
    Italiennes (fin avril). La course m'est restée dans les jambes. J'avais
    pourtant coupé une semaine mais je n'arrivais pas à retrouver mon niveau du
    début de saison. Puis j'ai eu mes examens alors j'ai privilégié les études.
    J'ai plus bossé et mis un peu le vélo de côté mais je n'ai pas regretté
    puisque j'ai obtenu le diplôme (DUT Génie Mécanique et Productique).
    Maintenant depuis la fin juin, je me consacre pleinement au cyclisme et je
    sens que la forme revient bien. Ça revient doucement mais je pense et
    surtout j'espère retrouver mon niveau de mars-avril.

    Le Tour du Limousin comme préparation

    Je n'ai pas eu de préparation particulière pour le Tour de l'Avenir, excepté
    les courses qui m'ont permis de me préparer. Il faut arriver frais sur ce
    genre de course. Sur le Tour du Limousin, les étapes étaient longues avec
    180 kilomètres à effectuer le plus souvent. Le niveau est différent des
    courses habituelles. On voit le palier qu'il y a encore à franchir entre les
    amateurs et le monde pro.

    Dans l'inconnu

    Je n'ai jamais disputé une course de 10 jours. J'appréhende un peu. Je pars
    dans l'inconnu. J'ai regardé la liste des engagés, il y a des noms de
    coureurs qui marchent bien. C'est une course particulière. Nous sommes que
    12 français au départ. Ça limite beaucoup. C'est une Coupe de Nations, on
    court avec le maillot du pays, beaucoup aurait aimé être à ma place.
    J'aborde la course avec l'envie de défendre au mieux les couleurs de la
    France.

    Servir à quelque chose

    Je pars confiant vu les dernières courses et les derniers entraînements. Je
    pense être bien. On verra si ça se confirme. Si le sélectionneur m'a pris,
    c'est que j'ai des chances de bien me défendre. Je servirai à quelque chose,
    je pars là-dessus, et avec l'envie de me faire plaisir bien sûr. »

    1ère étape : Jeudi 6 septembre : Belle-Ile-en-Mer


    Le Tour de l'Avenir

    Retrouvez mon carnet de route sur cyclismag




  • Commentaires

    1
    steph
    Jeudi 6 Septembre 2007 à 12:54
    Tu as gagné ta place à la pédale...
    Félicitation pour l'obtention de ton diplome et pour cette course tu as mérité ta place alors aborde là avec confiance. Tu vas faire quelque chose de bien,il n'y a aucun doute.Tous les supporters du SCO Dijon sont derrière toi et Laurent.Soit serein et tu réussiras.Je suivrai tes perfs au quotidien.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :