• Tour de l'Avenir - 9ème étape


    Carnet de route de Thomas
    - 9ème étape : par Nicolas Gachet - Cyclismag

    « J'étais mieux qu'hier. Les pulsations étaient moins élevées. J'ai moins de fièvre, moins de courbatures. La journée a donc été plus tranquille. Je n'étais quand même pas au mieux, je me suis accroché mais ce n'était pas la même galère que jeudi. J'ai essayé de ne pas faire des efforts inutiles. Je suis encore malade, je suis allé voir à plusieurs reprises le docteur Porte pour prendre du paracétamol. L'étape était encore longue avec 150 kilomètres et plusieurs côtes à escalader. Je me suis fait distancer du peloton à 10 bornes de l'arrivée.

    Pas à bloc toute la journée

    En fait aujourd'hui, après quinze kilomètres, cinq coureurs se sont retrouvés devant et Rovny, qui gagne l'étape est le seul à être aller au bout. L'équipe de France avait Cyril Bessy donc la situation était idéale pour nous. Rovny était vraiment costaud. Les Néerlandais ont fait le tempo toute la journée, avec l'aide à un moment des Allemands. Contrairement à hier, nous n'étions pas à bloc de bout en bout de l'étape. Tout le monde ressent à présent une certaine fatigue.

    Toujours les mêmes consignes

    Les consignes sont toujours les mêmes, viser la victoire d'étape et mettre à l'abri Guillaume Levarlet. La présence de Cyril dans l'échappée nous a permis d'être tranquille toute la journée. Nous étions soulagés de l'avoir devant. Nous avons aidé Guillaume du mieux possible jusqu'au dernier talus, une bosse de trois kilomètres vraiment difficile. Il fallait limite sortir les piolets. Je ne sais pas comment ils ont trouvé cette bosse.

    Le général est joué

    Je ne pense que le général va énormément bouger sur la dernière étape. Sauf incident, Mollema remportera la course. Les écarts sont trop importants. Il gère bien avec ses coéquipiers. Les six sont impressionnants. C'est en fait six Rabobank espoirs et nous voyons qu'ils ont l'habitude de courir ensemble. Ils sont au-dessus des autres.

    J'aurai voulu mieux faire

    Je regrette bien sûr de ne pas être à 100 %. Ce n'est pas la grande forme. J'attends de voir comment je serai demain. L'étape sera encore difficile mais je suis plus confiant. Je vais essayer de me monter. Etre devant demain me ferait du bien au moral. Pour le moment, je ne suis pas à la hauteur de ce que j'attendais. J'aurai voulu mieux faire mais c'est le vélo, on ne peut pas être toujours au top, mais là, c'est vrai que ça tombe au plus mauvais moment. En tout cas, faire cette course, qui dure 10 jours, est une bonne expérience pour l'avenir.

    L'Equipe et France 3 sur la course

    La course est bien couverte par les médias. L'Equipe est ici, et bien sûr la presse locale qui est là en fonction des régions traversées. Les France 3 régions couvrent aussi l'événement. Il y a aura peut-être des images dimanche à Stade 2 mais je ne sais si le reportage sera très long. Concernant la presse de ma région, je ne sais pas s'il y a eu un article sur moi pendant la course, je ne pense pas, sinon je l'aurais su. Il y aurait eu quelque chose si la course serait passée par la Bourgogne mais comme ce n'est pas le cas...

    « Allez les bleus ! »

    Au niveau du public, aujourd'hui, il y avait pas mal de monde dans les villages traversés. Il y avait beaucoup d'écoliers. Les coureurs de l'équipe de France sont encouragés, on entend des « allez les bleus ! » On sent que les gens ont la fibre patriotique. C'est pour cela que c'est un plus de courir avec l'équipe de France. Hier, il y avait pas mal de monde également à Brioude, plus que d'habitude. Je dois avouer que je m'attendais à voir plus de monde sur le Tour de l'Avenir. Je ne sais pas si la course a été bien annoncée de partout. A Brioude, on a pu voir à l'entrée de la ville, un panneau « Bienvenue au Tour de l'Avenir », un peu comme on en voit sur le Tour de France. C'était sympa. »

    Thomas Brigaud, équipe de France B, 87e au classement général, à 1h10'53'' du leader Bauke Mollema (Pays-Bas)
    « J'étais mieux qu'hier. Les pulsations étaient moins élevées. J'ai moins de fièvre, moins de courbatures. La journée a donc été plus tranquille. Je n'étais quand même pas au mieux, je me suis accroché mais ce n'était pas la même galère que jeudi. J'ai essayé de ne pas faire des efforts inutiles. Je suis encore malade, je suis allé voir à plusieurs reprises le docteur Porte pour prendre du paracétamol. L'étape était encore longue avec 150 kilomètres et plusieurs côtes à escalader. Je me suis fait distancer du peloton à 10 bornes de l'arrivée.

    Pas à bloc toute la journée

    En fait aujourd'hui, après quinze kilomètres, cinq coureurs se sont retrouvés devant et Rovny, qui gagne l'étape est le seul à être aller au bout. L'équipe de France avait Cyril Bessy donc la situation était idéale pour nous. Rovny était vraiment costaud. Les Néerlandais ont fait le tempo toute la journée, avec l'aide à un moment des Allemands. Contrairement à hier, nous n'étions pas à bloc de bout en bout de l'étape. Tout le monde ressent à présent une certaine fatigue.

    Toujours les mêmes consignes

    Les consignes sont toujours les mêmes, viser la victoire d'étape et mettre à l'abri Guillaume Levarlet. La présence de Cyril dans l'échappée nous a permis d'être tranquille toute la journée. Nous étions soulagés de l'avoir devant. Nous avons aidé Guillaume du mieux possible jusqu'au dernier talus, une bosse de trois kilomètres vraiment difficile. Il fallait limite sortir les piolets. Je ne sais pas comment ils ont trouvé cette bosse.

    Le général est joué

    Je ne pense que le général va énormément bouger sur la dernière étape. Sauf incident, Mollema remportera la course. Les écarts sont trop importants. Il gère bien avec ses coéquipiers. Les six sont impressionnants. C'est en fait six Rabobank espoirs et nous voyons qu'ils ont l'habitude de courir ensemble. Ils sont au-dessus des autres.

    J'aurai voulu mieux faire

    Je regrette bien sûr de ne pas être à 100 %. Ce n'est pas la grande forme. J'attends de voir comment je serai demain. L'étape sera encore difficile mais je suis plus confiant. Je vais essayer de me monter. Etre devant demain me ferait du bien au moral. Pour le moment, je ne suis pas à la hauteur de ce que j'attendais. J'aurai voulu mieux faire mais c'est le vélo, on ne peut pas être toujours au top, mais là, c'est vrai que ça tombe au plus mauvais moment. En tout cas, faire cette course, qui dure 10 jours, est une bonne expérience pour l'avenir.

    L'Equipe et France 3 sur la course

    La course est bien couverte par les médias. L'Equipe est ici, et bien sûr la presse locale qui est là en fonction des régions traversées. Les France 3 régions couvrent aussi l'événement. Il y a aura peut-être des images dimanche à Stade 2 mais je ne sais si le reportage sera très long. Concernant la presse de ma région, je ne sais pas s'il y a eu un article sur moi pendant la course, je ne pense pas, sinon je l'aurais su. Il y aurait eu quelque chose si la course serait passée par la Bourgogne mais comme ce n'est pas le cas...

    « Allez les bleus ! »

    Au niveau du public, aujourd'hui, il y avait pas mal de monde dans les villages traversés. Il y avait beaucoup d'écoliers. Les coureurs de l'équipe de France sont encouragés, on entend des « allez les bleus ! » On sent que les gens ont la fibre patriotique. C'est pour cela que c'est un plus de courir avec l'équipe de France. Hier, il y avait pas mal de monde également à Brioude, plus que d'habitude. Je dois avouer que je m'attendais à voir plus de monde sur le Tour de l'Avenir. Je ne sais pas si la course a été bien annoncée de partout. A Brioude, on a pu voir à l'entrée de la ville, un panneau « Bienvenue au Tour de l'Avenir », un peu comme on en voit sur le Tour de France. C'était sympa. »

    Thomas Brigaud, équipe de France B, 87e au classement général, à 1h10'53'' du leader Bauke Mollema (Pays-Bas)

    9ème étape : Samedi 15 septembre : Craponne-sur-Arzon > St Flour, 148 km

    Le Tour de l'Avenir
    Le parcours

    La liste des engagés

    Un point sur la course en direct RMC



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :