• Tour de l'Avenir - 6ème étape

    Carnet de route de Thomas - 6ème étape : par Doris Henry - Cyclismag

    « C'était la dernière étape de plaine aujourd'hui avant d'attaquer les choses sérieuses demain. On avait un vent favorable même si à quelques endroits, on était à découvert, ce qui a provoqué quelques bordures.

    Chute à 300m de la ligne

    Cinq coureurs sont partis à une soixantaine de bornes de l'arrivée. Un Espagnol (Herrada) part ensuite tout seul pour la gagne. Derrière le peloton arrive groupé. En fait il y a eu une grosse chute à 300 m de la ligne, au moment où trois groupes s'étaient formés. Ca avait bien borduré juste avant, moi-même je m'étais retrouvé dans le troisième groupe qui était derrière à dix secondes. On avait les autres en point de mire. Il n'y a eu aucun Français qui a chuté. C'est principalement tombé derrière Yoann Offredo qui était sur la première ligne. Il a eu chaud.

    Sénac à terre

    Par contre, Jean-Charles (Sénac) est tombé, lui, pendant l'étape. Il a galéré toute la journée, il avait bien mal à la hanche, du coup il est arrivé à un quart d'heure du peloton. Il est allé voir le médecin tout à l'heure mais je n'ai pas encore eu de ses nouvelles. C'est sa troisième chute sur le Tour de l'Avenir, il n'est pas gâté. En plus il avait déjà chuté sur le Tour du Limousin et il retombe sur le même côté gauche à chaque fois. C'est vrai que quand ça arrive aussi souvent, on commence à perdre confiance.

    Me montrer dans la montagne

    A part cette chute, tout le monde est en forme pour demain, pour attaquer la montagne dans le Massif Central. J'attends avec impatience ce moment, je vais essayer de faire le maximum, même si on va grimper pendant toute l'étape. J'espère être plus à l'aise en arrivant sur mon terrain de prédilection, pour pouvoir me montrer un peu plus. Aujourd'hui j'essayais quand même d'aller me bagarrer devant à côté des Hollandais, histoire de voir mieux ce qui se passait à l'avant. Ca me permet d'apprendre aussi car ils sont toujours à l'affût. D'ailleurs, ce qui s'est passé dans le final aujourd'hui, c'était leur initiative.

    Ca se fera à la pédale

    Je n'ai pas eu de consignes particulières concernant les étapes qui vont arriver. Ca se fera à la pédale. On va quand même avoir un briefing ce soir et on regardera les classements avec Jean-Yves (Plaisance) et Bernard (Bourreau) pour voir ce qu'on peut entreprendre. On peut toujours essayer d'aller dans les coups, mais c'est risqué. De toute façon ce sont les jambes qui vont nous guider. »

    Thomas Brigaud, équipe de France B, 94e au classement général, à 17'17'' du leader Tony Martin (Allemagne)

    7ème étape : Mercredi 12 septembreCerilly -> Super-Besse, 175 km

    Le Tour de l'Avenir
    Le parcours

    La liste des engagés

    Un point sur la course en direct RMC

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :