• Tour de l'Avenir - 5ème étape

    Carnet de route de Thomas - 5ème étape : par Doris Henry - Cyclismag

    « Pour ce contre-la-montre, on avait 25 km d'efforts à faire, donc c'était une journée assez courte pour nous. Ca nous fait un petit jour de repos pendant cette semaine, ce n'est pas plus mal.

    Trois qui ne sont pas passés

    Le tracé du chrono était tout plat. C'était vraiment de bonnes routes, de bonnes trajectoires pour les spécialistes. Moi qui n'en suis pas un, j'ai bien apprécié. Je suis parti à 14h35, j'ai mis 32 minutes. Le premier, Chtioui, a mis en dessous de la demi-heure (29'40''). Dans notre équipe, Morizot, Coppel et Offredo ont chuté dans le dernier virage en arrivant trop vite. En plus, Coppel était devant, il faisait un très bon temps. Voilà sur douze coureurs, il y en a trois qui ne sont pas passés.

    Journée de récupération

    C'est une bonne journée pour nous, on peut plus récupérer. On est quand même allés rouler ce matin avant de régler les vélos et d'aller reconnaître le parcours. Après mon chrono, on a attendu qu'un premier groupe de cinq coureurs finisse aussi, pour repartir en voiture à l'hôtel et se faire masser. On attend ensuite le repas, en restant tranquillement dans notre chambre ou en allant voir les collègues. Aujourd'hui on a pu regarder le final du Tour d'Espagne.

    Perte de repères

    C'est important de ne pas rester dans notre bulle une fois que la course est finie, même si on commence tout doucement à être un peu déconnecté de l'actualité générale. J'ai déjà connu ça lorsque que j'ai fait une course de six jours en Italie. Je ne savais plus où j'étais du tout, j'étais totalement perdu. Là je sais qu'on est en France, mais les repères se perdent petit à petit. J'essaie quand même de lire l'Equipe pour être au courant des autres sports. Sinon on a pu regarder le match de foot de la France et on suit aussi la Coupe du Monde de rugby.

    Se réserver pour la suite

    Demain c'est la dernière étape plate avant d'attaquer des choses plus sérieuses. Il y aura 145 km à faire avec un circuit de 20 km à la fin. C'est un peu le même profil que les premiers jours. Le classement général en lui même ne va pas trop changer, à part si des échappés font un grand trou. C'est la dernière journée où les rouleurs peuvent tenter quelque chose alors on peut s'attendre à tout. On va juste espérer que les Hollandais ne nous fassent pas un coup comme hier car ça fait très mal après. On va voir au briefing mais je pense que je vais me réserver, pour pouvoir récupérer au maximum et arriver le plus frais possible dans des étapes qui me correspondent plus.

    L'atout Levarlet

    Je n'ai pas à me plaindre, je me sens bien, je n'ai pas de pépins de santé. Je n'ai pas encore été embêté dans les chutes. J'espère que ça va continuer comme ça, car j'ai hâte d'être dans un domaine qui me correspond mieux. Dans l'équipe, Guillaume Levarlet sera notre meilleure chance, on est sûr qu'il passe bien les bosses. En plus, il a fait une bonne saison chez les pros. »

    Thomas Brigaud, équipe de France B, 102e au classement général, à 16'47'' du leader Tony Martin (Allemagne)

    6ème étape : Mardi 11 septembreContres -> Saint-Amand-Montrond, 143,5 km

    Le Tour de l'Avenir
    Le parcours

    La liste des engagés

    Un point sur la course en direct RMC

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :