• Tour de l'Avenir - 4ème étape

    Carnet de route de Thomas - 4ème étape : par Doris Henry - Cyclismag

    « Il y a eu plusieurs échappées avant que ça ne se concrétise avec Nico (Hartmann, équipe de France A) et le Suisse (Martin Kohler). Les Hollandais, avec le maillot de leader, ont contrôlé la course. Ils ne voulaient laisser partir personne. C'était eux qui décidaient de qui allait partir ou pas. C'est pourquoi certains groupes sont sortis, mais à chaque fois, ils étaient tout le temps repris.

    Le piège hollandais

    Ce n'est qu'au 50e km que tout s'est joué. C'était la vraie pagaille. Ils ont fait une bordure en profitant d'une route très ventée. Du coup il y a eu trois pelotons. Un premier groupe d'une vingtaine de coureurs, dont trois Hollandais, le plus gros du peloton, et un troisième groupe d'une quarantaine de coureurs. J'étais dedans, on s'était tous fait piéger. Les Hollandais sont habitués à ce genre de course là. Ils courent tout le temps ensemble. Ils ont bien étudié le parcours et ils ont toujours fait ce qu'il fallait au bon moment. Ils ont bien maîtrisé, chapeau à eux.

    Ils nous ont bien fait peur

    A ce moment là, je pensais que la course était finie pour moi. Je pensais que j'allais rentrer à la maison ce soir. On ne voyait plus les voitures des directeurs sportifs, on était vraiment seuls très loin du peloton. J'avais quand même un petit espoir car on était beaucoup. La journée commençait très mal. Heureusement tout s'est regroupé ensuite et c'est là que Nico et le Suisse (Kohler) sont sortis. Ca roulait bien après. Les Hollandais calquaient leur écart sur les échappés. C'est pour ça qu'on arrive quasiment tous en même temps, alors qu'il y a eu jusqu'à 6min30 d'avance pour eux. Ils nous ont bien fait peur en tout cas.

    C'est le vélo

    Les deux échappés sont partis au bout de 100 km de course. Le Suisse a gagné, il a résisté au peloton qui était à leur poursuite. Nico a lâché à quelques mètres de la ligne. Ca roulait super vite lors des 30 derniers km. C'était presque jouable pour Nico mais avec un peloton lancé comme ça, c'était très dur. Ils avaient fait beaucoup de kilomètres en échappée. C'est dommage pour lui, mais c'est comme ça, c'est le vélo.

    Montrer que je sers à quelque chose

    Ce soir, j'ai bien mal aux jambes. Je ne suis pas trop habitué à ce genre de parcours. Ce n'est vraiment pas fait pour moi ces étapes. De toute façon ce sera très vallonné dans la suite de ce Tour, ce qui me correspond mieux. Demain on va aller reconnaître le parcours vers 12h. Il y a 25 km à faire, ça ne va pas être facile, ce n'est pas trop mon truc. Je vais essayer de faire au mieux pour limiter les écarts, même si je sais que je vais reculer au classement général. De toute façon je n'ai aucune ambition dans ce classement. Mon principal objectif est de finir le Tour bien, en bonne forme. Et j'espère pouvoir faire une étape devant, histoire de montrer que je sers à quelque chose. »

    Thomas Brigaud, équipe de France B, 104e au classement général, à 14'10'' du leader Bauke Mollema (Pays-Bas)

    5ème étapeLundi 10 septembreSassay -> Sassay (CLM), 24 km

    Le Tour de l'Avenir
    Le parcours

    La liste des engagés

    Un point sur la course en direct RMC

     


  • Commentaires

    1
    steph
    Lundi 10 Septembre 2007 à 13:04
    continue comme ça....
    Tu fais une belle course et joues parfaitement ton role d'équipier.fais le maximum sur le contre la montre et tu auras peut ètre des bons de sorties sur tes terrains de prédilection.Félicites également le Haut marnais de l'équipe, Florian Morizot qui a une belle carte à jouer sur ce contre la montre.Tu peux aller chercher une victoire d'étape en montagne.Reste vigilant et saisis la bonne échappée.J'ai confiance sur ta réussite.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :