• Tour de l'Avenir - 10ème étape


    Carnet de route de Thomas
    - 10ème étape : par Carine Cambou - Cyclismag

    « Je suis bien content d'en avoir terminé ! Sur les 10 jours que dure le Tour de l'Avenir, j'en ai bien bavé, j'ai été malade et ce n'était pas la fête tous les jours. Je ne pensais pas finir la course. Il y a deux jours, je voulais arrêter. Hier ça allait un peu mieux et je ne regrette pas d'avoir continué.

    Une mise en route rapide

    Aujourd'hui, pour la dernière étape qui faisait 150 km, on partait de Craponne-sur-Arzon. Dès le départ, la course a été rapide. Je ne m'y attendais pas. Je pensais qu'une échappée allait se dessiner assez rapidement mais il a fallu une heure pour qu'ils puissent sortir. La mise en route s'est faite rapidement. Sur la première demi heure, on a fait une moyenne de 46-48 km/h. Après, l'étape a été plus tranquille. C'est à 30 km de l'arrivée que ça s'est remis en route. On a roulé sous la pulsion des Hollandais et des Norvégiens. Les échappés se font reprendre sur le circuit, sauf Oleg Opryshko, le vainqueur. Les favoris se marquaient pour finir dans le même temps et pour garder leur place au général. Personnellement, j'ai sauté à 15 km de l'arrivée mais pas mécontent d'avoir fini !

    Le bilan de l'équipe est positif

    Nous avons deux victoires d'étapes et la 6e place de Guillaume Levarlet au général. Du fait qu'il soit professionnel, il a plus l'habitude de courir ce genre de course que nous. Sa 6e place nous permet de rester 2e du classement pour la coupe des Nations. C'est vraiment une bonne chose, le bilan de l'équipe est positif.

    Trop court et trop long en même temps

    Ce que je regrette, c'est de ne pas avoir pu m'exprimer. C'était mon premier Tour de l'Avenir mais également le dernier car après, je serai trop vieux. Dix jours, c'est court mais long en même temps. Mon bilan personnel est assez mitigé. Ca aurait pu être mieux mais il y a des aléas qui font qu'on ne fait pas toujours ce qu'on veut. Ca aurait pu être une chute, mais moi je suis tombé malade. Je ne sais pas vraiment comment ça m'est tombé dessus car justement, je fais très attention. A chaque arrivée, je me change rapidement pour pas attraper froid, après on se douche... Mais, il faut dire qu'il y avait quelques coureurs enrhumés, ça peut venir de là.

    On était une bonne bande

    Le Tour de l'Avenir est tout de même une belle expérience humaine. En arrivant, sur les douze coureurs, j'en connaissais 8, vraiment bien. J'ai appris à découvrir les autres. On était une bonne bande et on s'amusait bien, le soir à table, ou même en voiture. Sur le vélo, on s'encourageait tous. Quand j'ai voulu abandonner, ils m'ont soutenu pour que je continue. Tous, que se soit les directeurs sportifs ou les coureurs. Sur un groupe de 12, on peut penser qu'il peu y avoir des individualités différentes qui ne collent pas, mais là ce n'était pas le cas, il y avait une bonne ambiance.

    On voit le travail qu'il reste à faire

    Aujourd'hui, Guillaume Levarlet m'a dit "c'est bien ce que tu as fait, tu as bien galéré un jour mais tu es reparti " et qu'il ne sait pas s'il aurait eu le courage de le faire. Il est pro, ça fait plaisir d'entendre ça. Le fait de courir avec les pros est quelque chose de positif. On voit le travail qu'il reste à faire pour arriver à leur niveau. Ca donne envie de continuer à progresser.

    La suite du programme

    Maintenant, je vais couper trois jours, pour bien récupérer. Ensuite, il y aura théoriquement le Tour de Moselle le week-end prochain, la dernière coupe de France dans 15 jours et pour finir : Paris-Tours espoirs. J'espère être bien pour cette course car, comme le Tour de l'Avenir, ce sera mon premier mais aussi mon dernier. La saison prochaine, je ne serai plus espoir. Mais avant, il y aura la coupure hivernale : 2 mois sans vélo de route mais ce sera de la course à pied, du VTT ... »

    Thomas Brigaud, équipe de France B, 81e au classement général, à 1h 17' 28" du vainqueur, Bauke Mollema (Pays-Bas)

    Le Tour de l'Avenir



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :