• Marathon de Paris

    Je me suis dit un jour : je ferais un Marathon réputé. Et bien c'est chose faite en 2014 avec le MARATHON de PARIS.

    Je part dans l'inconnu complet dans cette compétition avec peu de point de repère sur cette distance. On peu compter le marathon de l'Iroman d'Embrun avec un temps de référence de 3h38:48s sur 42 km mais il y avait de la natation et du vélo en plus. A l'inscription, on nous demande un temps approximatif afin de nous répartir dans les sas de départ. Je choisis donc 3h15 en me disant que cela doit être possible avec un peu d'entrainement.

    Je me retrouve donc à Paris pour cette manifestation hors norme : à 7h du matin tous les gens sortent de la station RER Charles de Gaulle Etoile en short-basket! Ensuite une foule massive se dirige vers l’arrivée de la course afin d’y déposer son sac de rechange à la consigne. La société ASO (organisatrice de nombreux évènement sportif) a tout prévu et nous fait patienter en musique avec des coachs sportifs afin de s’échauffer.

    Le départ est donné à 8h45 et ce sont les profeesionnels qui partent les premiers.
     



    8h55, c’est mon sas qui s'avance pour le départ.

    Le fait de descendre la plus belle avenue du monde et la rue de Rivoli sous le soleil et sous les encouragements du public me met dès le départ du baume au cœur. J’ai vraiment l’impression que la ville lumière et la plus belle avenue du monde nous appartiennent.

    Au bout de 20 min, je suis au 5ème km à la place de la Bastille, au 10ème km à l’entrée du bois de Vincennes en 40 min, au 15ème km dans le bois à 1h00 et au 20ème à la sortie du bois en 1h21. Au semi en 1h25, je me trouve Avenue Dausmenil.

    Au 25ème km après avoir longé les quais de Seine et aperçu Notre Dame tout va bien, meme si je commence à sentir de la fatigue dans mes jambes.

    Après le 25ème km, nous passons sous la voie Georges Pompidou, un tunnel de plus de 1km et là l’ambiance est magique. Schneider Electric, le sponsor principal du marathon a mis en avant son savoir faire avec des jeux de lumière, de lasers et de la musique dignes d’une boite de nuit. Superbe ambiance. J’adore.

    Nous passons ensuite devant la Tour Eiffel et arrivons au bois de Boulogne.

    Au 35ème km, je suis en 2h25 et je sent que mes jambes se durcissent vraiment. Je reste au contact du meneurs d'allure des 3h, que j'avais jusque là dépassé. Je fixe alors un coureur (qui est en fait une femme, accompagnée de son lièvre). Chaque kilomètre me parait une éternité mais je m'accroche afin de perdre le moins de temps possible car je sais que si je m'arrête de courir il sera très difficile de repartir. Mais il m'est difficile de suivre et la perd de vue.

    Après le ravitaillement des 40km, je me mets même à marcher un très court instant mais me dit dans ma tête que je suis venu ici pour courir et non pas pour marcher. En sortant du bois de Boulogne, ma volonté reprend le dessus, j’oublie la douleur et cours pour finir le marathon en 3h05. Je suis 1 293ème sur 38 673 partants.

    A l’arrivée, je me sens bien mais je suis quand même déçu car je suis tout proche des 3h.

     

    Il y en d’autres qui ont disputé leur premier marathon comme l’Éthiopien Kenenisa Bekele, triple champion olympique sur 5 000 m et 10 000 m mais lui est arrivé premier et a même établi un nouveau record à 2 h 05 min 02 sec.

     

    Bravo à tous mes amis qui ont fini ce marathon et en particulier à Paul, atteint de la muco. Il a été soutenu par les membres d'ensemble au sommet.

    muco

    Là, je n’ai qu’une envie, en refaire un ! Par contre je me préparerait mieux afin de descendre sous la barre symbolique des 3 heures.


    Mes temps de passage:
    10 km           40:42
    21,097 km 1h:25:48
    35 km       2h:25:31
    42,195 km 3h05:51 

    Mes passages en vidéo : redirect.asp



    Le marathon de Paris en quelques chiffres :

    • 50 000 inscrits
    • 138 nationalités représentées (1 : France, 2 : Royaume-Uni,3 : États-Unis)
    • 9,81 % d’inscrits résidant aux Royaume-Uni (6,29% d’Anglais)
    • 1/3 des concurrents vient de l'étranger
    • 49% de coureurs français résidant en Ile-de-France
    • 21 % de femmes
    • 41 : âge moyen des participants
    • 5 arrondissements traversés
    • 3 000 bénévoles
    • 102 points Animation
    • 250 000 spectateurs
    • 23 tonnes de bananes
    • 436 497 bouteilles Vittel 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :